facebookinstagram
KAVA

Blog

Retour sur les travaux chez KAVA

21 septembre 2022

On profite de ce post pour vous remercier pour tous les compliments que vous nous avez adressés concernant le restaurant que nous avons créé chez KAVA !

Il a fallu redoubler d’efforts pour transformer ce restaurant en un lieu chaleureux, prêt à vous accueillir comme il se doit pour un petit-déjeuner, déjeuner ou brunch à Aix. Vos mots nous touchent donc beaucoup car ils indiquent qu’on est plutôt allé dans la bonne direction.

Pour tous les curieux qui nous demandent plus de détails sur la transformation, retour en images sur les travaux chez KAVA !

On vous y attend dès le 01-10-2022 pour découvrir notre vision de la cuisine brunch : la brunchynomie.

KAVA *manger : le bar à vin estival by KAVA !

31 juillet 2022

Après des mois de préparatifs pour ouvrir notre restaurant de cuisine brunchynomique à Aix-en-Provence, on n’a malheureusement pas réussi à mettre en place l’équipe au complet pour ouvrir dans de bonnes conditions dès le début de l’été.

On s’est donc vite rendu compte qu’en restauration il faut constamment être prêt à s’adapter. Il a donc fallu passer le plus vite possible de frustration à recherche de solution.

Voici celle qu’on a trouvée : ouvrir un « pop-up » éphémère jusque fin septembre. Jusque-là, on passe donc de KAVA à KAVA *manger !

Qu’est-ce qui change ? Des horaires différents et une offre de cuisine différente. Pour le petit-déjeuner ou le brunch il va falloir patienter encore un peu. En attendant, on vous propose une carte de bar à vin / cave à manger :

-          De petites assiettes de bons produits, à partager ou non, salé ou sucré

-          Une sélection courte mais rigoureuse de vin nature

-          De superbes bières locales

-          Du café de spécialité

-          Des softs qualitatifs faits avec la plus grande attention par nos fournisseurs : kombucha, jus detox et thé

 

On vous attend donc chez KAVA *manger avant qu’il ne soit trop tard...

A bientôt à Aix !

 

Le vin chez K A V A : on est des bobos ?

19 juin 2022

Le vin n’a pas toujours été important pour nous.

Un long chemin sépare les premiers verres dégustés en famille de la passion qui est la nôtre aujourd’hui.

 

D’abord, le verre de rouge au repas de famille donc.

Puis, on ne va pas se mentir, le vin tout en bas du rayon de supermarché pour se mettre minable à pas cher à 18 ans. Oui oui, vous aussi vous êtes passés par là, pas la peine de le cacher.

Ensuite, la découverte des vins de la région. Puisque cet ami des parents vous dit que ce Vacqueyras est super, c’est que ça doit être vrai, non ? Il s’y connaît Michel, en Vacqueyras. Et en Châteauneuf et Gigondas encore plus d’ailleurs. 18€ la bouteille, c’est du lourd ! A ce prix-là, on n’a pas mieux… Enfin, d’après Michel.

Alors, on ne choisit plus le vin tout en bas du rayon de grande surface, mais celui qui a la bonne étiquette. On boit des verres de temps en temps, mais sans s’y intéresser plus que ça. Si ça goûte le fût de chêne, c’est que c’est du bon ! Huuuum, que c’est bon le fût de chêne…

Et puis, des rencontres. Un bon bar à vin. Un bon caviste. Un bon vigneron. On apprend alors, petit à petit. On éduque un peu son palais, on s’intéresse un peu au terroir, on achète une bonne bouteille de temps en temps, pour se faire plaisir. Mais attention, on n’est pas des snobs quand même. Si c’est juste pour boire un coup, ça va, la bouteille de Côtes-du-Rhône Villages à 8€ dans la grande chaîne du coin, elle est pas mal, elle fait le taf.

Petit à petit, on continue de développer son palais, d’apprendre les étapes pour faire un bon vin, du respect de la terre à la vinification en passant par les vendanges. On découvre de plus en plus de régions, de vignerons, de quilles entre disons 9€ et 15€ chez ce fameux caviste, toutes avec énormément de personnalité, très différentes les unes des autres. Mais avec un point commun : elles sont toutes infiniment plus intéressantes que cette bouteille de Côtes-du-Rhône Villages à code barre.

On se rend compte que, finalement, on profite largement plus de ces vins-là. On déguste des bouteilles avec le gérant du bar à vin dont on parlait, devenu ami, on se met à discuter de plus en plus de jus de raisin. On prend du plaisir. On pourrait même dire que ça nous rend heureux.

Alors un jour, on finit par ne plus mettre les pieds en grande surface. On est prêt à mettre quelques euros de plus pour se procurer du bonheur en bouteille. Et plus juste de temps en temps, quand on veut marquer le coup, mais à chaque fois.

Parce que ça y est, on est devenu snob, de vrais bobos accomplis ? Non, parce qu’on ne voit plus du tout l’intérêt de boire ce Côtes-du-Rhône, Bordeaux ou Chablis aseptisé, peu importe le moment. Parce que maintenant qu’on a appris le vrai goût du bon produit, on ne peut plus se contenter de son cousin qui en partage le nom mais aucune des qualités.

 

Voilà notre voyage vers le bon vin. Attention, il ne fait que commencer, on reste de simples petits amateurs qui ont encore mille choses à apprendre. Mais au moins on pense que la démarche est la bonne :

Vous proposer du vin parce qu’il a été bien fait, dans tous les sens du terme. Pas du biodynamique par principe ou du nature par religion du moyen de production. Mais plutôt de bons vins, qui sont tous bios ou biodynamiques ou nature parce qu’on ne fait pas du bon vin sans respecter son sol et ses vignes, mais surtout vinifiés par des vignerons de grand talent, qui en extraient le meilleur pour vous procurer du bonheur en bouteille !

Voilà notre objectif chez K A V A.

 

PS : on n’a rien contre le Côtes-du-Rhône Villages, il y en a de très bons ! 😂

On a obtenu notre prêt pour le resto !

14 juin 2022

« Votre projet est sympa mais bon, vous savez avec le Covid… »

« Vous n’êtes pas chef ? Et vous voulez un prêt pour un restaurant ? LOL »

« De la cuisine de petit-déjeuner créative et de qualité, servie toute la journée ? Vous voulez pas faire de l’entrée/plat/dessert plutôt ? Ou des burgers ?! Non ? C’est bien les burgers ! »

« Le brunch… C’est pas que le dimanche ça ? »

« Peut-être que ça marche à Paris ou en Australie votre truc, mais ici c’est Aix-en-Provence… »

« Comment ça vous n’avez pas 50% d’apport ? Vous n’avez pas 100 000€ de côté ? »


Vous l’aurez compris, obtenir un crédit pour notre restaurant, ça n’a pas été simple. Mais après de nombreux rdv, moults tentatives auprès de plusieurs organismes, on a enfin réussi !

Autant vous dire que ça n’a pas été facile de faire comprendre à une banque d’Aix-en-Provence que non, on n’allait pas avoir de formule entrée/plat/dessert. Et on ne vous parle même pas du fait de servir les mêmes plats en continu de l’heure du petit-déjeuner à celle du goûter… Quand on arrivait à cette partie-là de notre présentation, on sentait inévitablement une forme de vide intersidéral dans le regard de notre interlocuteur.

Et puis, à force de persévérance, et sûrement aussi en améliorant notre pitch au fur et à mesure des rendez-vous, on est enfin tombé sur quelqu’un d’enthousiaste, à qui notre projet parlait un minimum et pour qui nos chiffres paraissaient cohérents. Quel bonheur lorsqu’on se rend compte qu’on ne sera peut-être pas obligé d’abandonner notre concept auquel on tient tant !

Alors, si vous galérez avec les banques, si vous avez l’impression d’être seul au monde face à une montagne de refus, ne lâchez rien ! On n’a pas de formule magique à partager, mais le meilleur conseil qu’on puisse donner serait de peaufiner un max votre business plan. Sachez que rares sont les entrepreneurs qui présentent un projet vraiment abouti à un banquier, donc si le vôtre sort du lot en la matière, c’est déjà un grand pas ! Ce n’est pas suffisant évidemment, mais c’est clairement nécessaire.

Ensuite, bien sûr que si vous êtes chef, que vous avez un gros apport et que vous vous lancez en plein boom économique, ce sera sûrement plus simple. Sinon, préparez vos meilleurs arguments pour répondre aux questions sur vos points faibles (qui ne manqueront pas d’être posées), entourez-vous d’un expert-comptable digne de ce nom pour travailler sur votre prévisionnel (l’autre doc clé en plus du business plan) et essayez de rassembler le plus d’économies possibles en amont. N’oubliez pas la « loving money », vous avez peut-être sans le savoir des personnes dans votre entourage qui seraient prêtes à vous aider, à condition que vous osiez le leur demander. Et pourquoi pas lancer une cagnotte de financement participatif ? C’est le moment de compter sur tous ces amis que vous avez rassemblé au fil des ans sur les réseaux.

Bref, trouver un financement pour un projet d’entrepreneuriat peut être un long chemin de croix, et en particulier dans la restauration en ce moment. Mais croyez en votre projet, bossez à fond sur les docs que vous présentez à la banque, et ne vous laissez pas décourager par quelques refus. Si ça a marché pour nous, ça peut marcher pour vous !

KAVA RECRUTE !!!

3 mai 2022

RECHERCHE CHEF.FE CUISINIER.E & BARISTA AIX-EN-PROVENCE

KAVA, notre restaurant de cuisine brunchynomique, ouvre cet été à Aix-en-Provence !


Notre offre :

  • - Breakfast food d’inspiration anglo-saxonne, revisitée, gourmande et créative

  • - Produits les plus qualitatifs possibles

  • - Café de spécialité

  • - Vins vivants de qualité

  • - Service aux petits soins

  • - Décor végétal

  • - Tarifs accessibles

  • - Service en continu d’environ 9h à 17h

Nos valeurs :

  • - Qualité

  • - Convivialité

  • - Constance

  • - Intransigeance

  • - Créativité

  • - Ethique, local, de saison

Profil chef.fe recherché.e :

  • - Expérience en cuisine et gestion de stocks/commandes

  • - Prêt à gérer la cuisine et la mise en place de manière autonome et à envoyer toute la journée

  • - Dans l’idéal, expérience de cuisine breakfast/brunch/pâtisserie, sinon au moins un attrait pour cet univers et prêt à s’en inspirer

  • - Aimer travailler les légumes (mais pas que), les produits de qualité et de saison

  • - Créatif et passionné - envie de créer de nouveaux plats régulièrement

  • - Organisé et appliqué, intransigeant sur la propreté

  • - Sympa, souriant et bienveillant

  • - Ponctuel, fiable, à l’écoute

  • - Goût des choses bien faites, de la qualité, de la constance peu importe le volume

  • - Papiers en règle pour travailler

  • - Envie de s’engager dans une aventure qualitative sur le moyen-long terme

Contrat : Temps plein, CDI, mercredi-dimanche (travail le WE), salaire brut 30 000€/an + bonus de fin d’année selon performance

Profil barista recherché.e :

  • - Expérience barista, café de spécialité et latte art (pas besoin de maîtrise V60, Chemex...)

  • - Prêt à gérer le bar de manière autonome et à envoyer toute la journée, en restant toujours professionnel et attentionné envers les clients

  • - Prêt à participer au service si besoin

  • - Ne pas avoir peur de parler anglais

  • - Organisé et appliqué, intransigeant sur la propreté

  • - Sympa, souriant et bienveillant

  • - Ponctuel, fiable, à l’écoute

  • - Goût des choses bien faites, de la qualité, de la constance peu importe le volume

  • - Papiers en règle pour travailler

  • - Envie de s’engager dans une aventure qualitative sur le moyen-long terme

Contrat : Temps plein, CDI, mercredi-dimanche (travail le WE), salaire brut 26 000€/an + bonus de fin d’année selon performance

Ce qu’on vous propose :

  • - Être impliqué dans la naissance d’un restaurant et de sa carte, en coopération avec les gérants

  • - Cuisine et bar avec matériel neuf de qualité

  • - Un esprit famille, une petite équipe soudée et investie

  • - Pas de travail en soirée

  • - Pas de coupures intempestives, pas de planning qui change constamment

  • - Salaires compétitifs

  • - Bonus selon performance

  • - Pourboires partagés également entre les membres de l’équipe

    Envoie nous ton CV et quelques mots sur toi : contact@kava-aix.com

À votre service

27 avril 2022

Le rôle d’un restaurant, c’est tellement plus que simplement nourrir des gens. En tous cas, c’est notre vision de la restauration.

Le rôle d’un restaurant, c’est de faire vivre une expérience agréable à ses clients, d’en prendre soin, de leur procurer du plaisir. Cette expérience passe évidemment par l’assiette, les boissons, le décor et le juste prix, mais aussi et surtout par le service. Ou comme le dirait Danny Meyer, « l’hospitalité ».

Chez K A V A, l’hospitalité se pratique au quotidien, en étant à l’écoute de vos besoins et remarques, et en les prenant vraiment en compte. Avec un service informel et convivial, mais professionnel et efficace.

Nous sommes profondément conscients du fait que chaque client qui entre chez nous a décidé, parmi tant d’autres possibilités à Aix-en-Provence, de nous confier son temps, de nous confier un moment de plaisir, de partage, souvent en famille ou entre amis.

Et qu’y a-t-il de plus important que ces moments-là finalement ?

Un restaurant se doit d’être à la hauteur de cette confiance, pour que ces moments si essentiels soient réussis. La responsabilité est énorme !

Procurer des instants de bonheur, voilà le véritable rôle d’un restaurant.

Nom de code : K A V A

27 avril 2022

Aaaaah, trouver le nom de son restaurant… Quel casse-tête !


Des heures et des heures à se poser mille questions :

Qu’est-ce qu’on veut exprimer avec ce nom ?

Il faut que ce soit punchy !

Il doit bien nous représenter !

Le français et l’anglais font partie de qui on est, donc le nom doit se prononcer facilement dans les deux langues

C’est assez original ça ?

Il faut qu’on comprenne qu’on propose de la cuisine de brunch...

Ça non, trop classique.

Surtout pas, trop bizarre !

Ça fait pas un peu trop coffee shop et pas assez restaurant ?


Bref, après des dizaines de « sessions brainstorming » (AKA discussions prise de tête) pour trouver le match parfait, finalement on n’arrêtait pas d’en revenir au même nom qui ne voulait plus sortir de nos têtes : K A V A.


Pourquoi K A V A ?


C’est ukrainien, quoi de mieux pour représenter Katya ?

Ça veut dire café. Et le café chez nous, c’est sérieux.

C’est court, efficace.

C’est facile à prononcer pour tout le monde.

Alors certes, K A V A, ce n’est pas que du café, c’est avant tout un restaurant. Mais un resto de brunch food, à l’esprit dérivé des coffee shops anglo-saxons. Et puis, quelles sont les valeurs du café de spécialité ? Qualité, éthique, goût, convivialité, créativité, plaisir…


Petit à petit, K A V A s’est imposé comme une évidence pour nous. Evident, on espère que ça le deviendra aussi pour vous tous !